Chers internautes,

 

Régulièrement je reçois des questions de votre part qui portent sur mon statut, mon métier et les possibilités de recevoir une formation de traducteur. A mon grand regret, je nai pas toujours la possibilité de répondre à tous personnellement, mais je vais résumer ici les questions qui reviennent le plus souvent.

Questions

Réponses

Comment devenir traducteur ? (Pour devenir interprète, lire ici)

 

Formation - liste des écoles en France ou dans le monde entier.

Je ne peux que vous recommander mon école, lEcole Supérieure dInterprètes et de Traducteurs, qui admet les étudiants après une licence (ou d'un diplôme Bac+3 équivalent) sur concours. Une autre excellente école : Ecole de traduction et dinterprétation de luniversité de Genève. Ici vous trouverez des écoles de traduction. Voici également quelques références au Canada. Le diplôme est très fortement souhaitable, mais légalement pas indispensable pour senregistrer en tant que traducteur.

 

Coté pratique

Maintenant que vous êtes bien formés et possédez un savoir-faire qui vous permet deffectuer des traduction dune excellente qualité (attention de ne pas confondre avec des traductions  mot à mot  quon fait au lycée ! J) et vous avez un travail en vue, il faut vous enregistrer auprès de votre URSSAF. Quoique, si vous visez uniquement la traduction littéraire, un numéro dAGESSA peut suffire. Je vous recommande dans ce cas le site de lATLF. Le site de la Société française de traducteurs vous tiendra au courant de tous les événements importants de la vie professionnelle et vous enverra des documents utiles sur demande. Combien facturer votre travail ? Quelques exemples de tarifs pour la traduction littéraire. Notez également que le statut dauto-entrepreneur, qui a été fusionné avec celui de la micro-entreprise, convient au mieux à un traducteur débutant (renseignez-vous auprès de votre URSSAF).

 

Autre possibilité : si vous avez lintention de travailler uniquement de manière ponctuelle, vous pouvez vous enregistrer auprès dun organisme du type Missioneo, qui vous salarie ponctuellement et se rémunère en prélevant un petit pourcentage sur votre chiffre daffaires : société de  portage salarial .

 

Jespère avoir répondu à vos questions. Si ce nest pas le cas, contactez-moi, jessaierai de vous aider. Si vous êtes abonné AOL, pensez a minclure dans la liste des courriers autorisés : mes réponses me reviennent systématiquement ! Si vous ne recevez pas de réponse, regardez dans le forum, elle sy trouve peut-être. Bon courage !

FAQ, ou comment devenir traducteur

Elena Carlé, interprète de russe - traductrice, français, anglais, letton

Elena Carlé, traductrice - interprète de russe, français, anglais, letton

Quel est votre statut social ? Etes-vous en profession libérale ?

Jai bien le statut de profession libérale.

Si oui, le métier de traducteur indépendant n'est-il pas contraignant par rapport à celui de traducteur salarié ?

Il y a des avantages (liberté) et des inconvénients (absence dassurance chômage, journées de travail élastiques (36 heures daffilée si besoin), pas de revenu garanti à la fin du mois).

Quelle formation avez vous suivi pour parvenir à ce métier ? Le diplôme est-il obligatoire ?

Jen parle sur mon site. (ici) Le diplôme nest pas obligatoire pour senregistrer en tant que traducteur libéral, mais seule une formation spécifique vous procurera les compétences nécessaires.

Quelles sont les tarifs d'un traducteur ?

Variables. Jai plusieurs modes de calcul (au mot, à la page de
1 500 signes, etc.) et je retiens toujours le plus favorable au client. Jessaie également, dans la mesure du possible, de tenir compte de ses contraintes budgétaires. La
SFT tient les statistiques des tarifs moyens appliqués selon les langues. Pour la traduction littéraire, voir le site dATLF.

Que recherchent vos clients ? coût réduit ? rapidité ? autre ?

Jai parfois des clients qui disposent des délais assez larges et préfèrent des traductions de haute qualité. Mais la plupart préfèrent un compromis qualité/vitesse en raison des délais serrés.

Etes vous amené à vous déplacer dans le cadre de votre de votre profession ?

Oui, et je le fais avec plaisir.

Que pensez-vous des sites de traduction automatique ?

Les logiciels de traduction assistée par ordinateur se sont beaucoup amélioré et sont une aide réelle dans le travail quotidien dun traducteur. Mais il est trop tôt pour parler dune traduction automatique.

Quels types de clientèle avez-vous ? particuliers ? entreprises ?

Les particuliers et les entreprises.

Faites-vous partie d'une association professionnelle ? d'un Ordre ?

Oui, je fais partie de lAssociation des anciens élèves de lESIT.

Existe-t-il une déontologie ?

Oui. Le code professionnel est disponible auprès de la Société française des traducteurs, 22 rue des Martyrs, 75009 Paris.